Empreinte digitale : elles vont tout dire de vous

Les empreintes digitales servent depuis de nombreuses années maintenant à assurer une identification sans faille pour un individu. Il faut savoir que ces dernières sont uniques et que personne n’a la même empreinte digitale. C’est pour cette raison que c’est un moyen d’identification si efficace, notamment au niveau des dispositifs de sécurité et dans la recherche de criminels aussi. Aujourd’hui, de nombreux chercheurs veulent faire parler encore plus nos empreintes digitales.

Empreinte digitale, une utilisation qui ne date pas d’hier

Les empreintes digitales s’utilisent depuis des lustres pour identifier des personnes. C’est pour cette raison qu’on les retrouve dans les pièces d’identité, au sein de nombreux dispositif de sécurité aussi.

Les empreintes digitales servent aussi de nos jours, encore et surtout dans la résolution de nombreuses affaires de crimes. Oui, la police utilise les empreintes retrouvées sur les lieux du crime, quand ces dernières sont exploitables pour obtenir une identité. La limite c’est que cela n’est possible que pour les criminels qui sont déjà fichés chez eux.

Si c’est monsieur tout le monde qui devient ainsi le criminel recherché, il est plus difficile de trouver le coupable, mais pas impossible cependant. Les services de police ont aujourd’hui accès à de nombreux fichiers dans l’accomplissement de leur travail.

               Jusque-là, l’essentiel des empreintes digitales se résume ainsi à l’identification des individus, que ce soit dans le cadre d’une enquête policière ou bien pour déverrouiller les systèmes de sécurité. Les empreintes digitales sont de plus en plus utilisées dans ce domaine, bien que cela reste quand même assez délicat, vu qu’une simple coupure peut la transformer.

Des avancées qui veulent faire parler nos empreintes digitales

Les chercheurs ne cessent de vouloir trouver de nouvelles techniques pour mieux exploiter les empreintes digitales et il semble qu’aujourd’hui, c’est chose faite. En effet, elles révèleraient bien plus de choses sur nous qu’on ne peut le penser.

Ainsi, une simple empreinte digitale pourrait permettre de connaître le sexe de son propriétaire, mais aussi si ce dernier a consommé des substances illicites ces derniers temps. Une découverte qui risque fort de donner un coup de boost dans le domaine de la lutte contre les substances illicites comme la drogue.

Les acteurs de cette identification ? Un procédé qui se nomme FMID ou Fingerprint Molecular Identification. Il utilise une poudre composée des particules submicronique, celle qui s’attache ainsi aux acides aminés et acides gras des empreintes pour mettre en évidence les substances en question. Nos empreintes sont en passe de tout révéler sur nous !