Le guide (facile) de la reprise d’entreprise

La reprise d’entreprise est un procédé qui intéresse de plus en plus d’entrepreneurs ces derniers temps. En effet, quand certains décident de monter leur entreprise et de créer une nouvelle société, d’autres préfèrent attendre qu’une bonne occasion de reprise se présente pour bénéficier d’une activité disposant déjà d’une base solide, même si les choses ne sont pas toujours au beau fixe.

De ce que j’en ai vu, la reprise d’entreprise a de nombreux avantages, raison de plus pour faire de plus en plus d’adeptes sans doute. Mais comment ce genre d’opération doit se passer de manière concrète ? Il y a différentes étapes à ne surtout pas négliger, celles qu’il ne faut en aucun cas négliger. Tout doit être fait correctement et dans les règles de l’art. Je vous propose ainsi aujourd’hui de découvrir avec moi ce qu’il faut savoir essentiellement sur les étapes d’une reprise d’entreprise.

Définir le profil de l’entreprise et chercher une bonne affaire

Dans la reprise d’une entreprise, la première étape à passer serait de définir le profil de l’entreprise que vous souhaiteriez reprendre. En effet, vous n’allez sans doute pas vous ruer sur la première occasion, sans réellement connaître le domaine d’activité en question, ce serait du suicide.

Comme pour trouver un candidat à un poste donné, vous allez devoir mettre au point une liste de critères pour pouvoir filtrer les offres qui viennent et enfin trouver la meilleure option que vous aurez dans le cadre d’une reprise d’entreprise.

Pour cela, choisissez un secteur d’activité, une zone géographique ne ce qui concerne l’implantation de la société, il faut que celle-ci vous convienne, vous n’irez quand même pas en Chine pour une société.

Pensez également à la taille de l’entreprise que vous souhaitez reprendre et qui serait l’idéal pour votre budget bien évidemment. Choisissez également le type d’entreprise à reprendre que ce soit startup, entreprise familiale, entre prise en reconversion et autres.

Une fois que vous avez établi le profil, je pense que vous allez pouvoir vous mettre en quête de la société idéale à reprendre. Je vous préviens de suite, ce genre de recherche est assez difficile et souvent délicat, les propriétaires voulant une reprise restant souvent très discrète sur les raisons d’une telle décision.

De plus si vous êtes intéressé, sachez que vous aurez surement des concurrents qui risquent de vous devancer, ceux qui sont le plus à craindre sont ceux qui viennent de la société et qui seraient intéressés par le rachat.

Analyse de l’entreprise cible, évaluation du cas présent

Une fois que vous avez jeté votre dévolu sur une affaire en particulier, vous devez commencer par analyser la société en question. Ce que vous devez faire dans le cadre de cette évaluation, c’est de vous entretenir avec le propriétaire pour obtenir le maximum d’infos sur l’entreprise et ce qui s’y passe réellement.

Posez toutes les questions essentielles : quels sont les forces et les faiblesses de l’entreprise, la clientèle cible, les produits phares, le niveau d’activité, les outils de production, une présentation détaillée de l’activité de l’entreprise et ses perspectives d’avenir, bref, toutes les infos utiles.

Une fois que c’est fait et que vous êtes sûr de votre coup, vous allez devoir procéder à une évaluation de la société pour sa valorisation et ainsi pouvoir négocier correctement le prix lors de vos discussions futures avec le proprio.

Un audit d’acquisition est donc réalisé à cet effet. Cela vous permettra d’obtenir toutes les réponses dont vous avez besoin, surtout en ce qui concerne la valeur réelle de la société, mais également des possibles risques de l’opération que vous vous apprêtez à lancer. Une fois que c’est fait, les négociations peuvent commencer.

Travailler le plan de reprise

Une fois que les négociations ont commencé et que vous avez décidé d’aller jusqu’au bout pour que l’opération se fasse, je vous conseille de continuer en élaborant le plan de reprise. Cela doit commencer par le montage juridique de l’entreprise à priori.

Vous devrez ensuite mettre en place le plan opérationnel de la reprise, reprenant notamment les détails de la stratégie à mettre en place pour la reprise concernant la partie commerciale, la partie consacrée à la production, aux investissements et autres.

Il faut aussi mettre en place le montage financier de l’opération, précisant les nombreux apports pour assurer le financement de la reprise. Je vous conseille d’inclure dans le montage financier autant les frais liés à la reprise que la valeur de la reprise elle-même. Un prévisionnel doit ensuite être établi.

Conclure la vente et passer à la période de transition.

Une fois que vous en avez fini avec tous les documents les différents points que nous venons d’aborder, il ne reste plus qu’à conclure la vente. Après un protocole d’accord, suite aux négociations et aussi après que les mesures suspensives aient été levées, la date de vente atteinte et les nombreuses démarches réalisées, la vente est donc achevée.

Il doit y avoir idéalement une période de transition pour que les employés de la société puissent se faire à la nouvelle situation. Le nouveau dirigeant doit prendre ses marques, je vous conseille en l’occurrence de demander à l’ancien propriétaire de vous prêter main forte à l’occasion, histoire de vous aider à trouver votre place.